VENISE

Le Grand canal

LE GRAND CANAL

Principale artère de la ville de Venise, le grand canal sillonne à travers la cité des Doges sur 3,8 km. Large de 50 à 70 mètres pour une profondeur allant entre 5 et 10 mètres, il constitue l’axe majeur de la ville mais c’est aussi lui qui divise la ville en deux : sur sa rive droite se trouvent les quartiers du Sestieri, Cannaregio, San Marco et Castello, sur sa rive gauche, les quartiers du Dorsoduro, San Polo et Santa Croce.
170 palais et édifices édifiés entre le XIIIème et le XVIIIème siècle embellissent ses rives, montrant à qui veut le voir, la splendeur et la richesse de la République de Venise. Sans accès piétonnier, ces riches demeures ne se laissent approcher que par les flots du Grand Canal. Beaucoup d’entre eux sont ce qu’on appelle des « Fondachi », c’est-à-dire des bâtiments mixtes qui cumulent une double activité : celle d’entrepôt, au rez-de-chaussée, mais aussi celle de demeure principale du commerçant à qui appartient l’édifice (au premier étage avec une loggia).

  • Pays : Italie
  • Région : Vénétie
  • Chef lieu de Région : Venise
  • Adresse : Canal Grande | 30100 Venise
  • Site internet : www.veneziaunica.it
  • Catégorie : Mes derniers Voyages
  • Publié le : 23/05/2020

Situer sur la Carte

Être Grand comme un canal

Principale artère de la ville de Venise, le grand canal sillonne à travers la cité des Doges sur 3,8 km. Large de 50 à 70 mètres pour une profondeur allant entre 5 et 10 mètres, il constitue l’axe majeur de la ville mais c’est aussi lui qui divise la ville en deux : sur sa rive droite se trouvent les quartiers du Sestieri, Cannaregio, San Marco et Castello, sur sa rive gauche, les quartiers du Dorsoduro, San Polo et Santa Croce.
170 palais et édifices édifiés entre le XIIIème et le XVIIIème siècle embellissent ses rives, montrant à qui veut le voir, la splendeur et la richesse de la République de Venise. Sans accès piétonnier, ces riches demeures ne se laissent approcher que par les flots du Grand Canal. Beaucoup d’entre eux sont ce qu’on appelle des « Fondachi », c’est-à-dire des bâtiments mixtes qui cumulent une double activité : celle d’entrepôt, au rez-de-chaussée, mais aussi celle de demeure principale du commerçant à qui appartient l’édifice (au premier étage avec une loggia).
Le Grand Canal est une expérience à lui seul. C’est sur ses flots, que j’ai fait pour la première fois, l’expérience du calme d’une ville tout à fait à part. En effet, sans trafic automobile, Venise est une catharsis en elle-même. Plus de klaxon, plus de bruit intempestif, seul l’écoulement des eaux de la lagune et je peux dire que cela est tout à fait déroutant les premiers jours. Pour les citadins invétérés que nous sommes tous, n’avoir que quatre ponts qui le franchissent : le pont de la Constitution, le pont des Déchaussés, le pont de l’Académie et le célèbre Rialto qui fut jusqu’au XIXème siècle, le seul, à franchir ses rives, entraine de nouvelles habitudes à prendre… Celle de prendre le temps, de changer ses habitudes pour se laisser guider vers une nouvelle expérience de vie… Ralentir pour mieux profiter de l’existence, ce à quoi, nous ne sommes plus, de nos jours, habitués.
Je vous souhaite, de faire cette expérience particulière et de vous laissez charmer par ces eaux envoûtantes et éternelles.